la route: “Napoléon” of “Valcarlos”?

Choisissez votre itinéraire en fonction des prévisions météo, qui vous seront renseignées à l’accueil des pèlerins (en face de notre gîte). Le temps peut changer rapidement : soyez attentif au brouillard qui pourrait vous surprendre. Au printemps et en automne la neige, le froid et les vents violents rendent la traversée dangereuse (possibilité de hypothermie). Alors, si l’on vous déconseille de prendre la route de montagne, prenez la route qui passe par Valcarlos. En savoir plus > au-dessous: "Sanction" pour négligence.


Si votre condition physique est bonne et si le temps le permet, on vous conseille de prendre la Route Napoléon : des vues magnifiques, des chevaux libres, des vautours fauves qui tournent en rond dans le ciel… C’est une des plus belles étapes du Camino. 
Certainement, « Valcarlos » n’est pas une mauvaise alternative, mais vous marchez dans un paysage beaucoup plus clos, dans une vallée et dans des forêts.


 "Sanction" pour négligence


Avis publié moitié février 2013 dans les journaux locaux de Navarra (Espagne) (texte récrit et traduit par l’EdC; source: www.caminodesantiago.me):


"A la fin du mois de janvier de cette année, cinq pèlerins coréens ont été sauvés du refuge « Izandorra » (sur la Route Napoléon, entre la Fontaine de Roland et le Col de Lepoeder – l’EdC). Maintenant, ils doivent payer 1.500 euros au Service Auxiliaire de Navarra (l’ANE) pour couvrir les frais de leur sauvetage. Les cinq pèlerins avaient négligé plusieurs avertissements qu’ils avaient reçu de la population locale de ne plus poursuivre la route à cause du vent fort et de la neige (qu’ici et là avait atteint une hauteur de 70 cm).

Dans l’avenir aussi, l’ANE mettra en ligne de compte les frais des opération de sauvetage si la situation dangereuse est conséquence de négligence. Des porte-parole de l’ANE ont déclaré que chaque fait sera jugé indépendamment. Ils précisent qu’avec le mot « négligence » ils veulent dire « négliger de manière audacieux les alertes météo » ou bien « ne pas disposer des équipements nécessaires pour des situation déterminées » (p.e. ne pas être suffisamment protégé contre le froid et/ou la pluie - l'EdC)."

Nous croyons que cette mesure est pertinente. Nous connaissons trop d’exemples des situations dans lesquelles des pèlerins mal équipés ont décidé de prendre la route Napoléon, quoique que cela les était fortement déconseillé à cause des prévisions du temps. Il paraît que beaucoup de gens ne sont pas conscients du fait qu’ils ne se mettent pas seulement en danger eux-mêmes, mais aussi des autres qui en fin de compte doivent venir les sauver. De plus, en Espagne, en ce moment il faut des grosses réductions des dépenses, alors qu’il faut mieux économiser sur des opérations pareilles, qui sont en fait inutiles.
D’autre part, on espère que les frais n’empêchent pas les gens qui ont vraiment besoin d’aide à chercher du secours par 112. Votre vie n’a pas de prix !